Mot de passe oublié ? | Besoin d'aide ?

Petite Planète

Voyages et transition nomade

Admirer les cerisiers au Japon, mode d’emploi

En fonction de la variété et de l’altitude, tous les cerisiers ne fleurissent pas en même temps : pour profiter au maximum des sakuras il s’agit d’être au bon endroit, au bon moment, tout en jonglant avec la météo et en évitant, bonus ultime, les jours de plus forte affluence.

Pour vous mettre en appétit, voici un échantillon de différentes variétés :

20170403 Osaka 07

Fleur blanche tout simple, une des rares variétés naturelles, plutôt précoce.

20170402 Fukakita 02

Rose pale classique, parmi les variétés les plus répandues

20170402 Fukakita 05

En forme de clochette, plus rare

20170414 Kyoto 13

Cerisiers pleureurs, mes préférés

20170412 Osaka 16

Le nombre de pétales augmente, ces variétés sont plus tardives

20170416 Fukakita 04

Une vingtaine de pétales par fleur pour celle-ci

20170420 Fukakita 12

Celle-là en a tellement que je l’appelle « frou-frou ». Avis des botanistes bienvenu…

La période de pleine floraison (« full bloom », ou « mankai », quand toutes les fleurs sont ouvertes) est en général d’une dizaine de jour, mais n’a duré qu’une semaine cette année dans la région d’Osaka à cause de la pluie et d’une nuit de tempête :'(

Bref, optimiser tout ça demande un peu d’organisation.

Première étape : contrairement à l’automne dernier, où j’avais en partie raté la meilleure saison pour les érables parce que j’avais beaucoup de travail, je me suis arrangée cette fois-ci pour être en semi-vacances. Une variable de moins à gérer.

Ensuite, les bons outils :

20170421 previsions meteo japon

  • le site japan-guide.com, qui établit ses propres prévisions, ville par ville, pour chaque phase de la floraison. Le site envoie deux reporters arpenter les villes et les parcs pendant toute la saison et en rapporter de superbes photos (bien meilleures que les miennes, si ça vous dit d’aller voir !)

20170421 previsions japan guide

Japan Guide propose aussi un classement des meilleurs spots pour pratiquer hanami dans chaque région, notés de 1 à 3 pour les « sites remarquables », « meilleurs sites du Japon », « meilleurs des meilleurs ».

On n’est pas toujours d’accord avec l’ordre du classement, mais il nous a permis de découvrir des endroits un peu à l’écart des touristes, et d’équilibrer les visites d’endroits déjà connus avec des visites inédites ou présentant un intérêt autre que floral.

Les prochains articles seront donc classés en #classique, #inédit ou #mixte selon ces trois cas. Je ne me lasse pas des fleurs, mais ça n’est pas forcément le cas de tout le monde !

C’est encore sur le site de Japan Guide que j’ai appris que le début de la floraison (« kaika ») était établi très officiellement dans chaque ville grâce à un arbre témoin : la floraison est déclarée quand cet arbre témoin a ouvert 5 fleurs. On peut toujours compter sur les Japonais pour nommer et calibrer 🙂

 

« »

© 2018 Petite Planète. Thème par Anders Norén.